Skip to navigation – Site map

n°12 – Parodies et pastiches antiques

Articles à envoyer avant le 30/10/2016

De la Batrachomyomachie à l’Apocoloquintose, des Grenouilles d’Aristophane aux Histoires Vraies de Lucien et au Satyricon, la littérature antique manifeste un goût prononcé pour ce type de récriture, et une pratique soutenue de ce jeu littéraire, fait de révérence et d’ironie, consistant à subvertir un texte dont la parodie ou le pastiche prouvent du même coup, en s’y attaquant, qu’il est assez central et commun dans la culture pour que l’on puisse, sans nécessairement le signaler, le détourner en son absence. Car ces œuvres réactives et innovantes, mimétiques et originales, engagent avec le lecteur un jeu à trois, où le texte modèle, cible et enjeu de l’échange, fonde une complicité culturelle. Et aucun registre ou genre (épopées, tragédies, romans, traités philosophiques ou historiques…) ne semble à l’abri de ce traitement humoristique, qui est aussi un traitement de faveur. La parodie (qui est entendue ici dans un sens large [Quintilien 6.3.97]), à partir de l’emploi d’Aristote pour qualifier les adaptations dramatiques d’épopée inventées par Hégémon de Thasos [Poétique 1448a9], comme le pastiche, témoins d’une pratique « palimpsestique », que les théoriciens modernes permettent d’aborder avec des outils et des perspectives enrichis, prennent des formes et une intensité très variées dans la littérature ancienne.

L’objectif de ce numéro est de rassembler des études qui, portant sur des œuvres clairement identifiées comme relevant de l’une de ces formes de récriture, ou des textes ou passages au statut plus discutable, comme les discours rapportés des dialogues platoniciens (Protagoras, Phèdre, Ménéxène…), le Culex pseudo-virgilien, ou des imitations poétiques, alexandrines ou romaines, mais aussi à partir des considérations des rhéteurs, grammairiens et pédagogues anciens s’interrogent sur la place de cette forme de mimésis dans la culture et la formation antiques.

Les consignes aux auteurs sont disponibles ici : http://rursus.revues.org/916

  • Logo Revues électroniques de l’université de Nice
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Les cahiers de Revues.org